Découvrez la salade Mexicaine de L’Effet Papillon !

Découvrez la salade Mexicaine de L’Effet Papillon !

Préparation : 15 min

Cuisson : 20 min

Un repas léger à base de quinoa, sain et facile à réaliser.  Vous trouverez tous les détails dans le blog ci-dessous, ou encore mieux : dans notre vidéo ! Qu’attendez-vous ? Impressionner vos invités avec cette entrée.

Ingrédients (pour 2 personnes) 

  • 50 g de quinoa
  • ½ oignon rouge
  • 1 poivron rouge
  • 4 à 6 tranches de piment doux mariné
  • 400 g de haricots rouges ou noir
  • 50g de mais
  • 1 avocat
  • 1 tête de laitue romaine (ou laitue iceberg)
  • 50 g de chips de maïs

Pour la décoration

  • 1 poignée de chips de maïs
  • 1 citron, jaune ou vert

Préparation

Commencez par rincer le quinoa. Après l’avoir égoutter, recouvrez de 25 cl d’eau et portez le quinoa à ébullition. Baissez le feu et laissez cuire 15 à 20 minutes jusqu’à ce que toute l’eau soit absorbée, puis laissez le refroidir.

Deuxième étape; émincez finement l’oignon, le poivron épépiné et le piment. Dans un saladier, mélangez le quinoa, l’oignon, le poivron, les haricots, le maïs et le piment. Dénoyautez l’avocat et coupez-le en dés. Ajoutez l’avocat et mélangez délicatement.

Dernière étape; déchirez la laitue et ajoutez – la dans le saladier. Parsemez de chips de maïs brisées et mélangez délicatement. Versez la salade dans un plat et agrémentez des chips de maïs. Pour encore plus de saveurs: versez un peu de jus de citron sur la salade.

Et voilà ! Bon appétit !

Arrêtez de jeter votre nourriture!

Arrêtez de jeter votre nourriture!

Tout le monde sait que nous pouvons en faire plus contre le gaspillage alimentaire. Cependant, si vous regardez les chiffres, il reste encore beaucoup à faire. Rien qu’en Suisse, nous jetons un tiers de notre nourriture. Cela équivaut à deux millions de tonnes de nourriture par an. Oui ! Ces chiffres sont assez choquants !

Par rapport au reste du monde, La Suisse est classée deuxième en termes de déchets en général. Avec plus de 870 millions de personnes dans le monde qui souffrent de la faim et manquent d’aide nutritionnelle, cela ne devrait pas être le cas.

Nous jouons un rôle très important 

Le gaspillage alimentaire se produit partout dans la chaine alimentaire. Pendant la production, le transport et la consommation. Mais il y a certaines parties de la chaîne alimentaire qui montrent plus de pertes de nourriture que d’autres. La partie production et la consommation par exemple. Et en tant que consommateurs, nous jouons un rôle très important dans ce processus.

Nous oublions nos légumes, parce qu’ils sont cachés derrière nos autres courses dans le frigo, nous sortons pour diner alors que nous avons beaucoup de nourriture fraîche à la maison, nous jetons nos restes ou nous ne les stockons pas dans les bonnes conditions.

Malheureusement, les légumes se classent (plus de 60%) en tête du classement en ce qui concerne les aliments gaspillés.

Un peu d’optimisme !

Le point positif est que de nombreuses nouvelles initiatives durables ont été lancées ces dernières années. Non seulement en Suisse mais aussi dans d’autres pays, les gens ont pris conscience des conséquences du gaspillage alimentaire et ont décidé de prendre les choses en main !

Insectes comestibles, des applications de supermarchés pour vendre des restes de nourriture aux banques alimentaires, les épiceries qui vendent des légumes ‘moches’ mais parfaitement savoureux, les foodiebags au restaurants pour manger des invendus. En tant que consommateur, vous pouvez faire la différence ! Regardez en ligne ce qui existe ou suivez l’une des initiatives lancées dans votre quartier.

Une petite action peut avoir un grand impact

Nous essayons également de prendre nos responsabilités dans ce problème commun. En tant que traiteur, nous connaissons bien le gaspillage alimentaire. C’est pourquoi nous essayons toujours d’utiliser des produits locaux et saisonniers. Au moins, nous réduisons le besoin de transport de marchandises sur de longues distances et nous savons d’où proviennent nos aliments. A côté de cela, nous achetons seulement ce dont nous avons besoin pour ne pas jeter nos produits par la suite !

De plus, nous reversons la majeure partie de nos bénéfices à des projets d’accès à l’eau potable et d’aide nutrionnelle. N’oubliez pas, une petite action peut avoir un grand impact !

Le lancement d’une entreprise philanthropique

Le lancement d’une entreprise philanthropique

Un traiteur à vocation philanthropique. Qu’est-ce que cela signifie exactement? On nous pose souvent cette question lorsque nous rencontrons de nouvelles personnes ou lorsque nous expliquons notre concept. Si vous vous demandez la même chose, continuez à lire cet article, vous y trouverez plus d’informations sur notre concept et votre rôle dans celui-ci !

Notre objectif philanthropique

L’Effet Papillon a été créé en 2017, né de la passion pour la gastronomie et la solidarité. Influencé positivement par l’entrepreneuriat social, un projet est devenu une petite start-up et le concept a progressivement évolué pour devenir ce qu’il est aujourd’hui : une entreprise de restauration philanthropique.

Mais qu’est-ce que cela veut dire philanthropique ? La traduction littérale, vient du Grec ancien : l’amour de l’humanité. Un philanthrope cherche à améliorer et aider l’humanité en donnant du temps ou de l’argent.

C’est exactement ce que fait L’Effet Papillon. Une entreprise de restauration qui soutient les plus démunis. Notre objectif est d’aider les personnes dans le besoin, plus précisément celles qui n’ont pas accès à l’eau potable ou souffrent de malnutrition. Nous vivons dans un endroit où nous n’avons pas à nous soucier de ces choses élémentaires mais malheureusement ce n’est pas partout le cas.

C’est exactement ce que fait L’Effet Papillon. Une entreprise de restauration qui soutient les plus démunis. 

Notre business model

Grâce à un réseau de généreux partenaires qui nous permettent de garder nos coûts raisonnables, nous sommes en mesure de reverser la majorité de nos bénéfices pour soutenir différents projets sociaux. Les projets changent tous les six mois afin de soutenir le plus de bonnes causes possibles. Nos partenaires participent au choix des nouveaux projets, tandis que les clients peuvent voter pour un projet à chaque fois qu’ils commandent un repas chez nous. Nous croyons que même les petites actions peuvent avoir un impact important, comme l’indique notre nom: L’Effet Papillon.

Intéressé?

Êtes-vous curieux et intéressé de nous soutenir? Regardez le vidéo sur notre concept ci-dessous. Voulez-vous en savoir plus sur les projets sociaux et les initiatives que nous soutenons actuellement? Inspiré par le concept? N’hésitez pas à nous contacter, inscrivez-vous à notre newsletter pour les dernières actualités ou suivez-nous sur Facebook, Instagram et Linkedin pour en savoir plus sur nos activités quotidiennes!

Le quatrième repas : changer les habitudes alimentaires?

Le quatrième repas : changer les habitudes alimentaires?

Un rythme alimentaire quotidien du petit-déjeuner, déjeuner et dîner. Trois repas par jour était la norme. Mais notre style de vie a changé au cours ces dernières décennie. Un changement des heures de travail, les structures familiales et les différents lieux de travail ont influencé nos habitudes alimentaires. Selon les observateurs des habitudes alimentaires, la tendance de cette année, est que de plus en plus de gens vont commencer à introduire un quatrième repas dans leur routine alimentaire quotidienne.

Une nouvelle façon de manger

La tendance du quatrième repas (aussi appelé “next level snacking”), n’est pas une question de gourmandise. Il s’agit beaucoup plus d’adapter nos horaires de repas à nos rythmes de vies occupés. Si vous prévoyez une séance de fitness après le travail, vous pourriez vous permettre une grande salade durant l’après-midi et si vous avez un dîner tardif, vous pourriez avoir un peu faim avant, alors pourquoi ne pas manger une petite collation ?

« Next level snacking « est la plupart du temps perçu comme un mode de vie malsain. Cependant, manger un peu et manger souvent n’est pas toujours une mauvaise chose. Ça peut aider le métabolisme à brûler les graisses et empêcher la suralimentation.

La pause matinale de dix heures 

Le saviez-vous ? Dans certains pays, le quatrième repas n’est pas si rare. Cela a parfois été une tradition. Aux Pays-Bas, les gens prennent généralement une petite pause à dix ou onze heures pour leur café et leur biscuit. Aux Royaume-Uni, le ‘tea time’, est une importante partie de la journée. Un moment pour se détendre, déguster quelques sucreries et profiter d’un moment de convivialité avant le dîner.

Mais nous comprenons qu’il y a des exceptions! Et pour les gens qui ont toujours faim, nous avons quelques conseils utiles!

Soyez occupé! Savez-vous que la plupart des gens ont tendance à manger quand ils s’ennuient. Si votre cerveau n’a pas une chose sur laquelle se concentrer, il commence à avoir faim. Nous vous recommandons de regarder nos réseaux sociaux chaque fois que vous vous ennuyez!

Évitez la tentation au lieu de lui résister! Si vous ne voulez pas mangez du chocolat ou des pâtisseries, ne les achetez pas. Essayez d’éviter le rayon des sucreries lorsque vous faites vos courses. C’est un truc simple, mais parfois vous avez besoin de quelqu’un pour vous rappeler des choses simples.

Enfin et surtout, buvez de l’eau! Parfois, vous pensez que vous avez faim, mais vous ne faites que confondre avec la soif ! Donc, voici un truc très simple. Avant de commencer à manger, buvez d’abord un verre d’eau ! Attendez quelques minutes et déterminez si vous avez encore faim 😉